Les Palmiers

Trachycarpus fortunei, Chamaerops humilis, Dracaena, Phoenix, Butia … :
autant d’espèces de palmiers mis en culture en Vendée et adaptables à nos régions.

  • Trachycarpus fortunei (Chamaerops excelsa)

     Le trachycarpus fortunei est l’un des plus rustiques et le plus utilisé sur l’ouest de la France. Il pousse assez rapidement sur un seul tronc dans les sols frais et humifère. Ces palmes sont en forme d’éventail, et il résiste au-delà de -15°C. Les tailles produites à la pépinière commencent de 10 cm de stipe (tronc) jusqu’à 150 cm de stipe (tronc) pour une hauteur maximale totale de 2m20.

  • Chamaerops humilis

    Le chamaerops humilis est très apprécié pour sa rusticité, sa résistance à la sécheresse et aux embruns. Il est conseillé de le planter en plein soleil dans un sol bien drainé. Sa croissance lente et sa petite taille permettent de l’utiliser dans les petits jardins ou pour la culture en pot. Il peut résister à des températures jusqu’à -12°C.

  • Butia capitata

    Le butia capitata aime un sol humifère et bien drainé même calcaire. Il se plante d’avril à août et ce palmier affectionne le plein soleil. Le butia capitata a montré une excellente résistance au gel ces dernières années. Ces palmes sont bleutées, tronc large, très bel aspect et croissance moyenne. Résistance au gel de -12 à 15°C.

  • chamaerops humilis compacta

    Le chamaerops humilis compacta se différencie du chamaerops humilis par son port ultra-compact. Il est très apprécié pour sa rusticité, sa résistance à la sécheresse et aux embruns. Il est conseillé de le planter en plein soleil dans un sol bien drainé. Sa croissance lente et sa petite taille permettent de l’utiliser dans les petits jardins ou pour la culture en pot. Il peut résister à des températures jusqu’à -12°C.

  • Dracaena indivisa

    Le dracaena indivisa a un port semblable au palmier. Ses feuilles, étroites et vertes, sont particulièrement longues. Il est conseillé de le planter en plein soleil et il doit être protégé à l’abris des vents froids dans les régions les plus froides.

  • Phoenix canariensis

    Le phoenix canariensis pousse rapidement et donne un bel effet dans un jardin. Il faut le planter en plein soleil, il aime les terrains riches et frais. A protéger de préférence lors des hivers rigoureux, il peut résister à des températures de -12 °C si il est protégé.

  • Chamaerops humilis cerifera

    Similaire au « Chamaerops humilis » à la différence de son feuillage qui est plus large et plus foncé. Développement plus lent. Palmier élégant de couleur vert bleuté avec des feuilles arquées. Excellente rusticité, il peut résister à des températures jusqu’à -12°C. Il convient très bien pour les bords de côte, résistant aux embruns. Il se plante dans un sol drainant et humifère.

  • Brahea armata

    Le brahea armata est cultivé et planté pour sa belle couronne bleutée et son stipe robuste. Sa croissance est assez lente et il peut résister à des températures jusqu’à -12°C. Il se plante dans un sol drainant et dans un endroit abrité des vents froids. Ce palmier n’apprécie pas un sol trop riche et humide.

  • Cycas révoluta

    La cycas révoluta est un palmier à croissance très lente. Sa résistance au gèle varie selon l’humidité de -6°C à 10°C. Une durée de froid prolongé est un risque de gel plus important. Pour la protection du cycas en pot, il est préférable de rentrer le cycas dans une véranda ou une pièce froide avec un peu de lumière dès que les températures deviennent inférieures à -2°C / -3°C. Pour la protection du cycas en pleine terre, il faut le protéger avec un voile d’hivernage, résistance au gel jusqu’à -12°C/-13°C.

  • Sabal palmetto

    Le sabal palmetto se caractérise par de grandes palmes d’un vert soutenu, ses feuilles sont profondément incisées et filamenteuses. Sa croissance est assez lente. Ce palmier se développe bien en bord de mer. Il peut résister à des températures jusqu’à -15°C.

  • Sabal minor

    Le sabal minor se caractérise par de grandes feuilles vert bleu en éventail, assez raides. C’est un palmier très rustique, il peut résister à des températures jusqu’à -15°C.

  • Washingtonia filifera

    Le washingtonia filifera est un palmier à la croissance rapide ayant de grandes feuilles vertes claires munies de longs fils blanchâtres qui forment de grosses boucles. Il faut le protéger durant les hivers humides et rudes, il peut résister au-delà de -6°C. Il aime les sols bien drainés ainsi que les apports d’eau et d’engrais.

  •  Nannorrhops ritchiana silver

    Le nannorrhops ritchiana silver se caractérise par de grandes feuilles argentées. C’est une espèce de palmier très résistante au froid, elle supporte des températures allant jusqu’à -12°C.

  •  Rhapidophyllum hystrix

    Le rhapidophyllum hystrix se caractérise par de larges palmes vert brillant. C’est une espèce de palmier très résistante au froid, elle supporte des températures allant jusqu’à – 20°C.

  • Jubaea chilensis

    Le jubaea chilensis est un palmier très impressionnant par sa largeur de stipe. Il est originaire du Chili et vous pouvez en observer un de plus de 3m50 à la pépinière. Il a une excellente rusticité et une croissance lente. Si le jubaea a au moins 10 ans, il peut résister au-delà de -15°C. Avant, il faut le protéger dès que les températures atteignent -5 °C. Il n’aime pas l’excès d’humidité surtout lorsqu’il est jeune.

POINT DE VENTE

POUR PARTICULIERS :

3, Route de Mouilleron en Pareds

85390 CHEFFOIS

 

 

POINT DE VENTE

PROFESSIONNELS :

Le Plessis Robineau

85120 LA TARDIERE

Conception :                            © 2017

Mehdi Media